"Quella valigia in una sera ballerina", "Cette valise danseuse d'un soir "di Catia Cardillo

Quella valigia in una sera ballerina

L 'emozione di preparare una valigia al ultimo momento della sua lunga giornata, le procurava un emozione diversa dal solito. Eppure lei aveva fatto tanti viaggi. Ma quella valigia in particolare era predisposta per eventi speciali. E lei pensò: quale evento è più speciale di questo?! Si lei stava andando a ballare il suo amato flamenco, ma non in un posto qualsiasi, con gente qualsiasi... Lei stava raggiungendo le sue compagne in Francia e precisamente udite udite...A Mont de Marsan. Eh sì li si stava svolgendo il festival di flamenco più importante al di fuori della Spagna! Era felice e un po’ preoccupata di non essere al altezza del esibizione su una piazza così importante. Ma la supportava l' idea di dover condividere tutto con le sue compagne di ballo da una vita ...questa era l' emozione più forte! Ci trovammo tutte in un bellissimo appartamento, a fare prove, tra schiamazzi trucchi e chignon improbabili ! Ognuna di noi faceva emergere quel aire flamenca che più le apparteneva, chi ripeteva senza sosta lo stesso passo, chi pedissequamente non si ricordava le passate nelle sevillanes, chi baciando la fronte alla sua collega dava benedizioni ! I passaggi livello attraversati di tutta fretta emettendo per finta il campanello del treno , come 12 enni, le risate ai pub quando io pronunciavo qualcosa in francese indecifrabile. Le gonne lunghe colorate svolazzanti il sudore della fatica di un passo... ecco queste emozioni ricordo e porterò con me insieme al applauso e al Ole di un pubblico che con meraviglia e rispetto ha visto tanta fierezza e passione esplodere su quel palco...
 Catia

Cette valise danseuse d'un soir

L'émotion de préparer une valise au dernier moment de sa longue journée lui procurait une émotion différente de celle qu’elle éprouvait d’habitude. Pourtant, elle avait fait tant de voyages. Mais cette valise en particulier était destinée aux événements spéciaux. Et elle pensa : quel événement pourrait être plus spécial que celui-ci ? Elle allait danser son flamenco bien aimé, et pas n’importe où avec n’importe qui ... Elle allait rejoindre ses compagnes en France et plus précisément, tenez-vous bien. À Mont de Marsan. Et oui, ou se déroule le festival de flamenco le plus important hors de l’Espagne ! Elle était heureuse et un peu inquiète de ne pas être à la hauteur dans un festival aussi important. Mais elle se sentait soutenue à l'idée de partager tout avec ses compagnes de danse pour la vie….voilà l’émotion la plus forte ! Nous nous sommes retrouvées toutes dans un bel appartement, pour les répétitions, entre petits cris, maquillage et chignons improbables, chacune faisait ressortir cet air flamenco qui plus la représente, celles qui inlassablement répétaient le même passage, celles qui systématiquement ne se souviennent pas des pasadas dans les sévillanes, embrassant le front de sa collègue une d’elles donnait des bénédictions ! Le passage à niveau traversé à toute vitesse en imitant le sifflet du train, comme des gamines de 12 ans, le fou rire au pub quand j’ai prononcé quelque chose en français d’absolument incompréhensible. Les longues jupes colorées qui voltigent, la sueur des difficultés d’un passage de chorégraphie... Voilà les émotions et les souvenirs qui resteront avec moi pour longtemps, en plus des applaudissements et le « Olé « d’un public qui, à la fois surpris et respectueux, a vu tant de fierté et de passion exploser sur scène ...

Catia
http://www.francescastocchi-flamenco.it/
valigia flamencajpg